Qu’est-ce qu’une carie ?

La carie dentaire est un problème majeur de santé publique, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) la classe parmi les 10 maladies chroniques de l’homme les plus communes : elle touche ..tout autant les dents de lait que les dents définitives et donc aussi bien l’adulte que l’enfant.

.Selon l’OMS 60 à 90 % des enfants scolarisés dans le monde en sont atteinte et près de 100% des adultes ont des caries

.La carie est une maladie infectieuse d’origine bactérienne qui détruit progressivement la dent par déminéralisation de ses tissus durs.

Elle évolue toujours de l’extérieur vers l’intérieur de la dent en formant une cavité, un trou ! « cavities » en anglais

Les 4 stades de la carie

Carie débutante : uniquement décelable par le dentiste

Carie plus profonde : douleur au froid,chaud, au acides au sucre

Rage de dent : atteinte de la pulpe, douleur violent continue

Abcès : prolifération, la bactérienne atteint les tissus autour de la dent (os, ligament, gencive) alors que la douleur initiale aura disparu. On constate un gonflement, une douleur, un écoulement purulent qui peut alors causer des infections à distance (cœur, articulations …)

Comment se forme-t-elle ?

A partir des sucres des aliments, les bactéries vivants naturellement dans la bouche synthétisent des acides qui déminéralisent les tissus durs de la dent.

La carie se développe par l’interaction de quatre facteurs :

La plaque dentaire bactérienne est un enduit mou collant qui se forme sur la surface des dents à la suite des repas. Les bactéries de la plaque dentaire (Streptocoques Mutans, Lactobacilles) se « nourrissent » des glucides contenus dans les aliments et produisent des acides qui agressent l’émail des dents. Un milieu buccal riche en bactéries présentera plus de risques de développer des caries.

Le terrain. Les dents dont l’émail est mince, mal minéralisé ou usé, résisteront moins bien aux acides de la plaque bactérienne. Des dents dont les reliefs sont acccentués, ou des dents mal positionnées, retiendront plus facilement les débris alimentaires et favoriseront ainsi l’accumulation de la plaque dentaire.

L’alimentation. Riche en acide, elle favorisera la déminéralisation de l’émail. L’alimentation riche en sucres et faite de grignotages constant, ou au contraire équilibrée, favorisera ou limitera le développement de la plaque dentaire.

Le temps. Chaque fois que les trois facteurs (terrain, aliments et plaque dentaire) sont en contact, il y a risque pour les dents. Et même si les agressions sont journalières, une carie demande du temps pour se constituer.

Faut-il impérativement la soigner ? Quels sont les risques ?

Une carie, quel que soit son stade ne se soigne que par une visite chez son chirurgien-dentiste.

Le danger à court terme est la perte d’une ou plusieurs dents, parfois après une pulpite ou un abcès. Une infection dentaire non traitée peut essaimer à distance car le nerf dentaire est relié à la circulation sanguine et donc aux organes vitaux.

Les malades atteints d’anomalie cardiaque courent un risque d’infection foudroyante (endocardite infectieuse).

Les sportifs risquent des problèmes articulaires et musculaires. Il existe un risque de fausse couche pendant le premier trimestre de la grossesse.

Les caries des dents de lait peuvent contaminer les dents permanentes sous-jacentes. Les infections dentaires non traitées provoquent aussi des sinusites.

Pourquoi les bonbons sont-ils particulièrement mis en cause ?

A cause du sucre qui est transformé en acide lactique par les bactéries.

Ces bactéries sont naturellement présentent dans la bouche mais seules certaines sécrètent cet acide et notamment Streptocoques mutants.

Plus il y a de sucre, plus ces bactéries prolifèrent et plus elles produisent d’acide.

ATTENTION : Enormément d’aliments contiennent des glucides (sucres) pas uniquement les bonbons, on en retrouve dans les jus de fruits, les fruits, les gâteaux apéritifs, les viennoiseries, les sauces…

 

Les facteurs :

LA CONCENTRATION EN SUCRE

Plus la concentration en sucre augmente plus l’attaque acide est importante. Les fruits contiennent une concentration de 7 a 15% mais aliments transformés (qui sont suppléments en sucre raffiné car uniquement du saccarose) on retrouve une concentration de 20% de sucre pour les fruits au sirop mais pour les bonbons cela peut aller jusqu’a … 99% de sucre.

LA CONSITANCE

Les bonbons sont souvent de constance molle et collante. ils se collent aux dents, sont difficiles à éliminer et restent alors en contact très longtemps avec la surface de la dent.

LA FREQUENCE DE CONSOMMATION

Ces aliments sont sujets au grignotage, on en mange tout au long de la journée ce qui augmente le temps de contact avec les dents.

Quelles sont les friandises à éviter ?

Les bonbons collants, mous : ils collent aux dents, ne sont pas nettoyés automatiquement pas la salive.

Les fruits secs : également collants, ils sont déshydratés et supplémentés en sucre raffinés

Les sucettes (temps de contact trop long avec les dents)

Les biberons sucrés (lait, jus de fruit, soda) à disposition des enfants toutes la nuit. véritable ravage pour les dents des jeunes enfants SYNDROME DU BIBERON

Quelles sont les friandises qu’on peut prendre ?

Les bonbons et chewing gum sans sucre : Ils ne permettent pas aux bactéries de synthétiser l’acide lactique. Ils peuvent stimuler la sécrétion de salive et permettre un auto nettoyage.

Ces bonbons comportent des édulcorants qui ont un pouvoir sucrant.

Favoriser les édulcorant à partir de sucre-alcool (sorbitol, isomalt, xylitol ) ( 40% moins calorique que le sucre). Ces édulcorants ne sont pas métabolisés par les bactéries responsables des caries dentaires, qui ne produisent donc pas d’acide.

Il réduit aussi la quantité de bactéries dans la plaque dentaire et aurait une action sur la reminéralistation des dents.

Cela dit en trop grande quantité effet Laxatif ++++

Les bonbons durs, à sucer : Ne collent pas aux dents.

A noter : Les chewing gum sans sucre peuvent permettre de se dispenser du brossage du midi si impossibilité de le faire car stimule la production de salive et  aide à maintenir la minéralisation de l’email.

 

Comment on fait avec les enfants pour les raisonner ?

Ne pas Interdire de manger des bonbons

Bonbons, Friandise OK mais dans tous les cas en petite quantité

Eviter le grignotage toute la journée

Favoriser la prise au moment des repas.

Avoir une hygiène dentaire rigoureuse. Se brosser les dents après la collation ou au moins se rincer la bouche a l’eau ou chewing gum sans sucre.

Visites chez le dentiste / Scellement des sillons / apport en fluor

Utiliser en dentifrice fluoré (1500 ppm)

En présence durable de fluor, l’émail des dents se renforce et devient plus résistant. De plus le fluor ralentit la formation de la plaque dentaire, gêne la digestion des sucres par les bactéries et perturbe la reproduction des microbes, le fluor est essentiel dans la lutte contre les caries dentaires.

De 2 à 6 ans, il faut un dentifrice faiblement dosé en fluor de 250 à 500 ppm. Dès 6 ans, le dentifrice doit contenir de 1000 à 1500 ppm de fluor.