Aphtes: est-ce grave ? Comment les traiter ?

Les aphtes font partie des lésions buccales les plus courantes et les plus gênantes, 20% de la population en souffre.

 

Comment reconnaître un aphte ?

Les aphtes apparaissent le plus souvent sur la face interne des joues, des lèvres et sur les bords de la langue et sont successifs à un petit vaisseau qui se bouche.

Ils débutent par une sensation de brulure, de picotements puis apparaît une lésion centrée sur un point jaune qui évolue en ulcération (jaune à bords rouges).

Ils sont généralement très douloureux pouvant altérer l’alimentation, la parole des patients et représenter une gêne majeure dans la vie quotidienne.

Ils guérissent le plus souvent spontanément en 7 à 10 jours.

Il est à noter qu’ils ne sont pas infectieux ni contagieux.

On doit les différencier des abcès qui eux marquent une infection dentaire ou gingivale.

Pourquoi apparaissent-ils ?

Très souvent, ils sont successifs à des blessures intrabuccales comme des  morsures, des prothèses dentaires mal adaptées, ou un brossage traumatique.

Ils peuvent aussi apparaitre lors d’un épisode de fatigue de stress.

chez certains, ils apparaissent suite à l’ingestion de certains aliments comme des produit laitiers (fromages), des fruits (ananas, agrumes, noix…), vinaigre …

Les bouleversement hormonaux comme le cycle menstruel chez la femme peuvent également entrer en jeu tout comme la prise de certains médicaments comme des anti-inflammatoires.

Faut-il s’inquiéter ? 

Les aphtes ne présentent aucun danger pour la santé sauf dans le cas ou ils sont marqueurs d’une maladie générale plus grave comme le VIH ou la maladie de Behçet.

Les causes exactes de leur apparition sont peu connues.

Ils se manifestent lors d’un bouleversement immunitaire pouvant être du à la fatigue, au stress ou à un traitement par chimiothérapie.

Ils peuvent être révélateur d’une carence en fer, en acide folique ou en vitamine B12.

Certains aliments comme les agrumes, les ananas ou les noix favorisent la poussée aphteuse, ce qui est également le cas des modifications hormonales comme le cycle menstruel chez la femme.

Les aphtes ne sont pas graves en soit, mais ils sont souvent particulièrement gênants et douloureux.

Il peuvent être révélateur de maladie plus grave, peuvent être récidivant et entrainent toujours une gène importante.

Le traitement sera donc fonction de la cause identifiée de leur présence.

 

Comment les traiter ?

De manière générale on aura recours à un traitement symptomatique comme un gel anesthésiant à la xylocaine ou certaines applications locales pour limiter la douleur.

Pour les formes plus sévères (lésions grosses et nombreuses) un traitement court par cortisone sera proposé.

Enfin, pour les formes très sévères et chroniques, on pourra donner des traitements à base de colchicine ou encore de thalidomide.

De plus, l’hygiène bucco dentaire devra être renforcée et des bains de bouche pourront être prescrits.

Dans tous les cas il est très difficile voire impossible de prévenir les récidives des formes chronique d’aphtes.

Face à des poussées aphteuses régulières et importantes, il est conseillé de consulter son chirurgien dentiste ou son médecin car au delà de la lésion elle même, les aphtes peuvent être révélateurs d’un problème plus profond, des examens complémentaires pourront alors être prescrit afin de cibler la cause.